Halloween à pied: santé et sécurité

Le soir de l’Halloween, mieux vaut favoriser la marche à pied et laisser les rues libres de toute voiture, afin de circuler en toute sécurité.

Il y a un peu plus de vingt ans qu’à l’Halloween, les rues appartenaient aux enfants et on sentait l’excitation de parcourir notre quartier en fête. Depuis quelques années, les automobiles prennent de plus en plus de place dans les rues, le soir du 31 octobre.

À chaque année, à l’approche de l’Halloween, on vous repasse incessamment les mêmes conseils de sécurité. Une fois adulte, on devrait avoir assimilé les mêmes qu’on nous servait, enfant: voyager accompagné, ne pas entrer dans les maisons, faites un côté de la rue à la fois, etc.

La tendance depuis les dernières années: conduire ses enfants d’une maison à l’autre. Puisque un bon nombre célébrants de l’Halloween sont trop fébriles pour appliquer certaines mesures de sécurité de base, il faut redoubler de vigilance lorsqu’on est derrière le volant.

Voici donc une consigne de sécurité en cette ère de conscientisation environnementale, pourquoi ne pas passer l’Halloween «old school» et laisser la rue aux enfants? Vous craignez pour le confort de vos enfants? Voici quelques conseils tous simples pour célébrer cette soirée en toute sérénité:

  1. Que ce soit  avec un veston doublé ou en oignon, habillez-les chaudement. Si le mercure descend sous zéro, tuques mitaines et cache-cou sont de mise;
  2. Si votre bambin en est à son premier Halloween, optez pour une tournée courte: une rue de chaque côté, ou;
  3. Amenez une voiturette bien capitonnée de couvertures chaudes, pratique pour les fatigues et le transport du nécessaire de survie;
  4. Votre enfant est plus vieux? Proposez-lui d’amener sa planche à roulette ou sa trottinette.;
  5. Pour ceux qui viennent d’un secteur moins développé et venez avec votre famille en auto pour passer l’Halloween dans un quartier plus achalandé: pourquoi ne pas garer son véhicule à un endroit stratégique? L’option de la voiturette est plus que pertinente dans ce contexte-ci.

À moins d’être atteints d’une condition physique particulière, des enfants âgés entre 7 et 13 ans ont suffisamment d’endurance pour marcher leur tournée de bonbons en entier. Le reste n’est que pratique et jugement. Il n’y a que les parents qui connaissent leurs enfants, alors il faut y aller selon leurs limites, parfois même les repousser à petits pas.

En plus de nous permettre respirer un air frais et sans cesse renouvelé et le parfum acidulé des feuilles , marcher le soir du 31 octobre est bon pour la santé (oui oui!). Cette activité en famille permet à tous de passer du temps ensemble… surtout prendre son temps, car souvenez vous: l’Halloween n’est pas un marathon…. sans compter qu’il nous faudra «expier» la surconsommation des friandises de nos  enfants par de l’exercice tôt ou tard, car avouons-nous le: le triage permet ce genre de privilège.

Mais si vous sentez que vous n’avez vraiment pas le choix de conduire votre marmaille d’une rue à l’autre pour le soir de l’Halloween, tolérance et vigilance sont de mise. Il faut ouvrir l’oeil et le bon… celui qui ne porte pas de bandeau de pirate.

 

shutterstock_140165173

Nettoyer ses lentilles de contact est un geste essentiel nécessitant seulement quelques minutes. Négliger cette partie peut avoir des répercutions […]