Rhinite allergique : saisonnière ou apériodique?

Rhinite allergique : saisonnière ou apériodique?

Affection fréquente, la rhinite allergique est une inflammation de la muqueuse du nez, des sinus et des yeux. Elle est déclenchée par une réaction excessive du système immunitaire à une substance normalement inoffensive, dite allergène, comme le pollen et les acariens.

Il existe deux types de rhinite allergique :

  • la rhinite allergique apériodique ou perannuelle, qui persiste toute l’année;
  • la rhinite allergique saisonnière, aussi appelée « rhume des foins » ou allergies saisonnières, qui se produit toujours à la même période année après année.

Susceptibilité allergique et déclencheurs

Les causes exactes des allergies demeurent méconnues, mais on sait que pour développer une allergie, une personne doit présenter une susceptibilité allergique (qui s’avère souvent héréditaire). Les allergies risquent de survenir à tout moment dans votre vie, que vous ayez souffert ou non d’allergies auparavant.

Les substances allergènes

  • Les rhinites allergiques apériodiques sont causées par des allergènes présents en tout temps dans un milieu de vie donné, tels que :
    • la poussière de maison;
    • les acariens;
    • les phanères (griffes, poils, squames, etc.) et la salive de chats ou de chiens ou le poil;
    • les moisissures.
  • Les allergies saisonnières peuvent être déclenchées par :
    • le pollen des arbres, le plus souvent au printemps;
    • les graminées, majoritairement présentes en été (foin, blé, maïs);
    • les herbacées, dès la fin de l’été et à l’automne (gazon, herbe à poux).

Les allergènes pénètrent dans le sang par la peau ainsi que par les voies nasales et buccales. Ils entraînent alors une réaction du système immunitaire. Pour se défendre, le système libère divers composés dans l’organisme, notamment des histamines et des leucotriènes, responsables des symptômes.

Symptômes de la rhinite allergique modérée

Les symptômes des allergies et du rhume se ressemblent beaucoup, mais contrairement au rhume, les allergies ne sont pas causées par des virus. La plupart des gens souffrant d’une rhinite allergique auront:

  • des démangeaisons au nez et aux yeux;
  • un écoulement nasal;
  • des éternuements en rafales;
  • une obstruction nasale plus ou moins importante;
  • des rougeurs aux yeux;
  • des larmoiements.

Diagnostic de la rhinite allergique

Si vous reconnaissez ces symptômes et croyez être allergique à une substance, notez le moment et l’endroit où vos symptômes sont les plus marqués. Ces renseignements permettront de dresser facilement une courte liste des facteurs de cause probables. Un test d’allergies effectué par un allergologue permettra de déterminer plus précisément la source des symptômes allergiques.

Traitements de la rhinite allergique

Mesures préventives

Pour prévenir les allergies, évitez d’entrer en contact avec les allergènes.

Quelques conseils pour diminuer l’intensité de vos symptômes

Pour les acariens :

  • Se débarrasser des meubles qui retiennent la poussière comme les chaises rembourrées, ou les tapis
  • Recouvrir les matelas d’une alaise en plastique
  • Laver les draps, taies d’oreiller et couvre-lits chaque semaine, à l’eau chaude
  • Laver fréquemment les planchers
  • Réduire l’humidité de l’air
  • Installer un filtre à air à haute performance

Pour le pollen, les graminées et les herbacées :

  • Garder les portes et fenêtres fermées
  • Éviter de tondre la pelouse ou de fréquenter des zones où l’allergène est présent, comme les parcs ou les sous-bois
  • Éviter de faire sécher le linge à l’extérieur
  • Porter des lunettes solaires lors d’un séjour en plein air

Médicaments contre la rhinite allergique

Antihistaminiques: Les antihistaminiques par voie orale agissent sur tout l’organisme et combattent les manifestations allergiques dans leur ensemble, tant pour la rhinite allergique saisonnière que pour la rhinite allergique apériodique. Il est préférable de les prendre quotidiennement durant toute la période d’allergie pour optimiser leur efficacité. Ils soulagent les éternuements, l’écoulement nasal, le larmoiement et le picotement des yeux et les démangeaisons

Décongestionnants: Ils soulagent la congestion nasale. Souvent utilisés en combinaison avec des antihistaminiques (ne contenant pas déjà un décongestionnant), ils sont offerts sous forme de sirop, de comprimés et de vaporisateurs nasaux.

Services en pharmacie

Avant d’opter pour un produit en particulier, demandez conseil à votre pharmacien . Il saura vous recommander le produit qui convient le mieux à vos symptômes et à votre état de santé. N’hésitez pas, il est là pour vous!

Source: Uniprix.com

shutterstock_245396401 (1)

Ça y est, après plusieurs années de dur labeur, vous êtes à la retraite. C’est normal de vouloir se reposer et […]