Démystifier la dépression saisonnière

Souffrez-vous de dépression saisonnière? Ce trouble, qui affecte les habitants des pays éloignés de l’Équateur (notamment ceux des pays nordiques), serait causé par le manque de lumière associé aux saisons d’automne et d’hiver.

Nous sommes tous conscients que durant la période hivernale, les journées sont courtes, et la luminosité, moins forte. Qui n’a pas éprouvé cette difficulté quasi insurmontable à se sortir du lit le matin, alors que tout est encore plongé dans la noirceur?

Les causes

Selon Passeport santé, «[…] la lumière joue un rôle important dans la régulation de lhorloge biologique interne. Celle-ci contrôle plusieurs fonctions du corps suivant des rythmes bien précis, comme les cycles d’éveil et de sommeil et la sécrétion de diverses hormones selon l’heure du jour.»

Effectivement, la faible luminosité naturelle causerait une diminution de la mélatonine, responsable du cycle éveil-sommeil, de la sérotonine et de vitamines. Cette diminution semble causer un déséquilibre hormonal, causant ainsi la dépression.

Il est normal pour la plupart de vos concitoyens d’éprouver de la fatigue et un certain manque d’énergie et de motivation pendant les saisons froides. Cela dit, si vous vous associez aux symptômes mentionnés ci-bas, il est possible que vous souffriez de dépression saisonnière. Un peu plus loin, nous traiterons également des causes et des traitements possibles, car  il y a de l’espoir!

Les principaux symptômesUniprix.TAS

Vous souffrez peut-être de déprime saisonnière si…

  • vous éprouvez une humeur dépressive tenace durant presque toute la journée et presque tous les jours;
  • vous ressentez une diminution de l’intérêt envers les activités qui vous font plaisir habituellement;
  • vous ressentez une augmentation de l’appétit (on note souvent une envie irrésistible de consommer des aliments sucrés ou contenant des hydrates de carbone);
  • vous souffrez d’une augmentation du temps de sommeil, de difficulté à sortir du lit le matin et d’une baisse d’énergie;
  • vous éprouvez une baisse de libido;
  • vous êtes affligé(e) d’une diminution de la concentration ou de l’aptitude à penser ou à prendre une décision;
  • vous avez l’impression d’être au ralenti, ou, au contraire, d’être agité;
  • vous éprouvez un sentiment d’irritabilité, de culpabilité, de dévalorisation, ou même, dans certains cas, si vous notez l’apparition de pensées suicidaires.

Si vous avez répondu «oui» à la plupart de ces symptômes, il est conseillé d’aller chercher de l’aide, car il existe des traitements pour ce type de dépression.

Sachez qu’il faut ressentir cette dépression au même moment chaque année, pendant au moins deux années consécutives, pour qu’elle soit traitée médicalement en tant que dépression saisonnière.

Quels sont les traitements possibles?

Pour les symptômes légers, ou par mesure préventive:

  • se baigner de lumière naturelle en pratiquant une activité à l’extérieur;
  • laisser entrer le plus possible de lumière naturelle dans votre demeure;
  • faire de l’exercice physique.

Hélas, les activités en plein air ne suffisent pas à traiter la dépression saisonnière. Voilà pourquoi il faut un traitement prescrit en clinique.

  • Luminothérapie: les études démontrent que ce traitement est efficace sur la majorité des gens traités. Des lampes conçues à cet effet sont en vente libre, mais un avis d’un professionnel de la santé est recommandé pour vous guider dans son achat et son utilisation;
  • La simulation artificielle de l’aube: on trouve sur le marché différents modèles de réveille-matin sur lesquels peuvent être réglées l’heure de l’aube et sa durée. La lumière s’allume doucement pour recréer l’effet naturel de l’aube, accompagnée, pour la plupart des appareils, par une sonnerie;
  • Antidépresseurs: ce recours sert à quiconque éprouve des épisodes lourds de dépression et pour qui la luminothérapie n’a que peu ou pas d’effet;
  • Psychothérapie: un suivi accompagnant les autres traitements peut aider à surmonter la dépression saisonnière par un travail sur les attitudes et schèmes de comportement négatifs.

Demander de l’aide

Souvent, la dépression saisonnière n’est pas traitée parce qu’elle n’est pas détectée par la personne qui en souffre. On l’attribue parfois à tort à d’autres causes, d’autres maux.

Si vous vous sentez mal dans votre peau trop longtemps à partir de l’arrivée de l’automne, votre pharmacien(ne) de famille est là pour vous conseiller.

www.uniprixdupont.ca

Sources:

Passeport santé: http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=depression_saisonniere_pm

Institut universitaire en santé mentale: http://www.iusmm.ca/sante-mentale/depression-saisonniere.html

Le journal La Presse: http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201511/17/01-4921721-depression-saisonniere-un-mal-bien-reel.php